faire une autopalpation des seins

Comment effectuer une autopalpation des seins ?

En plus des examens réalisés en cabinet, les médecins incitent les femmes à effectuer des autopalpations de leurs seins régulièrement. Cet auto-examen est une méthode efficace qui peut aider à dépister précocement des anomalies comme le cancer du sein. Dans cet article, suivez nos conseils sur les gestes à effectuer pour effectuer une autopalpation des seins.

Autopalpation mammaire : les recommandations

Si une tumeur est détectée tôt chez une femme, les chances de guérison d’un cancer du sein seront plus élevées. Outre l’examen annuel recommandé par votre médecin ou votre gynécologue et la mammographie, l’autopalpation des seins est fortement conseillée pour contribuer à un dépistage précoce. Il est impératif de faire cet auto-examen régulièrement, à partir de ses 20 ans. Il est préférable de le réaliser quelques jours après les règles, car la peau est à ce moment plus souple.

1ère étape : l’inspection visuelle

examen des seins visuel

Tenez-vous face à un miroir et commencez par examiner soigneusement l’aspect de vos seins dans chacune des positions suivantes. Commencez à observer les seins en mettant vos bras le long du corps. Ensuite, effectuez le même geste avec les mains sur les hanches.

Gardez cette première étape avec les bras levés et après en vous penchant en avant. Enfin, terminez votre observation en vous allongeant sur le côté. Essayez de noter tout changement de taille et de forme. Considérez également les rougeurs, les altérations du mamelon ou de la peau. Vous devez aussi prêter attention aux enflements ou aux écoulements du mamelon, avec ou sans pincement.

2e étape : la palpation

Massage pour grossir des seins

Veillez à examiner la totalité des deux seins. N’oubliez pas le creux de l’aisselle de chaque côté.

Pour effectuer la palpation, utilisez la pulpe de vos trois doigts du milieu de la main gauche pour le sein droit et de la main droite pour le sein gauche. Pour chaque mouvement, réalisez trois niveaux de pression : superficielle, moyenne et forte. En général, il existe trois méthodes de palpation. Ces méthodes ressemblent un peu au massage pour grossir des seins.

La première est la méthode radiale. Cette technique consiste à palper le sein en partant du mamelon jusqu’à l’extérieur du sein, en formant des lignes droites. Renouvelez le même geste en décalant la ligne de palpation. Vous devez faire tout le tour du sein.

La deuxième méthode est la palpation radiale. En partant du haut de l’aisselle, touchez votre sein de haut en bas dans des plans parallèles très étroits pour vous rassurer de ne manquer aucune zone.

La dernière technique de palpation mammaire est la méthode circulaire. En partant du haut de l’aisselle, palpez votre sein en réalisant des gestes spiraux. 

3e étape : Terminez par l’examen du mamelon

Terminez vos gestes de palpation par l’examen du mamelon en le pressant doucement. Vous devez le faire une semaine après la fin de vos règles. Il est recommandé de réaliser ces gestes périodiquement pour identifier n’importe quelle douleur, décharge ou sensation inhabituelle.

Voici certaines anomalies qui doivent attirer votre attention :

  • Une boule palpable ;
  • Un changement de la taille et de la forme de l’un de vos seins ;
  • Une rétractation de la peau (du sein ou du mamelon) ;
  • Un épaississement de la peau ;
  • Une rougeur ou des veines apparentes ;
  • Un écoulement au niveau d’un mamelon.

Que faire si vous détectez des anomalies ?

Si vous avez remarqué quelque chose de nouveau, ne paniquez pas, la plupart des grosseurs sont bénignes. Toutefois, n’attendez pas et parlez-en à votre médecin. Ce dernier pourra vous prescrire des examens complémentaires en cas de doute afin d’obtenir un diagnostic complet.

Certes, l’autopalpation ne peut pas remplacer des mesures de dépistage indispensables comme le diagnostic d’un expert de la santé (tous les ans dès 25 ans) et la mammographie (conseillée tous les 2 ans aux femmes entre 50 et 74 ans). Néanmoins, il est important de rappeler que l’apparition d’un ou plusieurs symptômes au niveau des seins ou aux creux des aisselles n’est pas forcément synonyme de risque de cancer du sein.

Il est tout à fait possible qu’il s’agisse d’un signe de pathologie du sein bénigne.

En bref, l’autopalpation mammaire a pour objectif  principal de renforcer les moyens mis en œuvre dans le cadre du dépistage du cancer du sein.

C’est une mesure qui doit être associée à un examen annuel et une mammographie ou une échographie si besoin. Réalisez votre examen mammaire une fois par mois avec attention.

Si vous constatez un changement, ne tardez pas et faites appel à votre médecin ! Toutefois, cela ne signifie pas toujours qu’il s’agit d’un cancer. Cependant, si une grosseur est cancéreuse, il est très important de la détecter très tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *