allaitement et seins

Comment l’allaitement modifie-t-il votre poitrine ?

Depuis toujours et dans presque toutes les cultures du monde, les seins représentaient et continuent de représenter la féminité. C’est pourquoi, les femmes portent une attention particulière à leur apparence.

L’un des plus grands évènements qui peuvent toucher les seins est bien entendu l’allaitement. Bien que naturelle, cette pratique peut provoquer plusieurs changements morphologiques et hormonales, ce qui poussent les mamans à se poser plusieurs questions. Dans cet article, nous allons vous présenter toutes les informations nécessaires que vous avez toujours voulu connaître à propos de vos seins.

Donc, quel est l’effet de l’allaitement sur les seins ? Découvrons !

Comment la poitrine fabrique-t-elle le lait ?

Pour comprendre ce qui se passe dans votre corps mesdames, on doit commencer par le début. Comment le sein fabrique-t-il le lait ?

Le bourgeon mammaire apparait, après cinq semaines de gestation, chez l’embryon. Par la suite, les autres parties continuent d’apparaître selon un ordre défini :

  • Glande mammaire ;
  • Glande de Montgomery ;
  • Réseau basal de canaux ; …

Bien entendu, la glande mammaire est au repos pendant l’enfance. Elle se développe dès le début de la puberté chez la fille et continue son développement jusqu’à arriver à maturité vers la fin de l’adolescence.

Les canaux lactifères commencent à s’allonger, les tissus adipeux se forment, les bourgeons glandulaires apparaissent, le mamelon et l’aréole doublent de volume.

Au cours d’une grossesse, la poitrine subit beaucoup de modifications : les seins augmentent de volume, les canaux lactifères et les ascini se développent, l’aréole se pigmente et devient beaucoup plus foncé et les mamelons deviennent protubérants et durcissent.

Les seins commencent alors à produire ce qu’on appelle, le colostrum : le lait du nouveau-nait. D’ailleurs, chez certaines femmes, ce liquide peut couler dès la fin de la grossesse.

Après l’accouchement, des hormones interviennent pour réguler la production du lait. En fait, la progestérone et l’œstrogène inhibaient la sécrétion lactée. Le taux de ces deux hormones s’effondre rapidement après l’accouchement pour laisser place à la prolactine de jouer son rôle. Résultat : la glande mammaire produit du lait lorsqu’elle est stimulée.

modification du sein pendant l'allaitement

Pourquoi certains seins ne produisent pas de lait ?

Les seins de la femme varient considérablement d’une femme à une autre, que ce soit par leur taille, par leur forme, par leur proportion, par leur position ou encore par leur fonction !

Toutefois, il faut savoir que toutes les femmes sont aptes à allaiter, avec des fréquences différentes.

Ceci est lié en premier lieu à la morphologie de la poitrine, mais des facteurs génétiques et environnementaux peuvent intervenir. Par exemple, 95 % des femmes scandinaves allaitent leurs bébés.

Bien entendu, on peut parler d’une « lactation insuffisante » où le lait de la maman ne suffit pas pour satisfaire les besoins de son bébé. Cela peut être dû à divers raisons :

  • Glande mammaire mal développée ;
  • Déséquilibre hormonal ;
  • Une réduction mammaire ;

Des facteurs psychiques peuvent également être à l’origine de cette insuffisance : dépression, stress, anxiété …

L’allaitement fait-il tomber les seins ?

Comme on vient de le voir plus haut, les seins subissent beaucoup de changement et de modifications au cours de la grossesse. Cela s’applique également pour la poitrine après l’allaitement.

En fait, le plus grand ennemi de la poitrine est la pesanteur. Plus les seins sont volumineux, plus ils sont susceptibles de perdre leur ténacité et leur fermeté.

Le volume des seins est généré par la glande mammaire et par le gras qui s’accumule dans cette zone. Sous l’effet de la gravité, la masse graisseuse a tendance à « glisser » vers le bas, provoquant ainsi un relâchement de la peau qui se traduit par des seins tombants.

Pour remédier à ce défaut et éviter d’abîmer ses seins au cours de l’allaitement, il convient de suivre quelques conseils :

  • Optez pour des allaitements réguliers pour éviter les engorgements ;
  • Protéger votre poitrine avec un sevrage progressif ;
  • Utiliser le bon soutien-gorge adapté à votre morphologie ;

PS : précisons qu’il faut attendre environ un an, pour que la graisse qui a été générée au cours de la grossesse reprenne sa place.

Et si ma poitrine n’a pas grossi pendant la grossesse ?

Chaque femme est différente, que ce soit sur le plan physique, morphologique ou hormonal. Donc, la réaction du corps envers les différents facteurs stimulants peut différer d’une personne à une autre et il en est de même pour la grossesse.

Si certaines poitrines doublent de volume au cours de la grossesse, d’autres peuvent garder leur taille initiale, sans pour autant avoir une incidence sur l’allaitement.

Ce phénomène est plutôt lié à la génétique. Certaines femmes ayant de petites poitrines produisent une quantité plus importante de lait, tandis que d’autres ayant une poitrine plus généreuse ne produisent carrément pas de lait après un accouchement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *